Préservation de l’alvéole d’extraction en vue d’une restauration par bridge

GD Star Rating
loading...

Dr Vincent Jeannin

Objectifs

  • > Extraction atraumatique des dents condamnées.
  • > Chirurgie sans lambeau avec conservation de la micro-vascularisation.
  • > Comblement des alvéoles et stabilisation du caillot sanguin favorisant la cicatrisation.
  • > Temporisation immédiate par un bridge résine.
  • > Conservation du volume osseux et muqueux.
  • > Modelage des zones édentées par des pontiques ovoïdes.
  • > Conservation du contour gingival dans la zone esthétique.

Profil de risque du patient



Conclusion

Ce cas clinique illustre l’utilité d’un matériau de comblement en prothèse traditionnelle. Nous savons que les patients ayant un parodonte réduit sont sujets à des pertes tissulaires importantes après les extractions. Un substitut collagénique à résorption lente, comme le Geistlich Bio-Oss® Collagen, peut nous aider à prévenir et limiter cette résorption au niveau des intermédiaires de bridge et ainsi optimiser le résultat esthétique à long terme.

Documentation du cas

1-2 Vue clinique pré-opératoire. Parodontite chronique avancée.
Dents 21-22-24 mobiles à extraire.
3 Radiographie panoramique pré-opératoire.
4 Extraction atraumatique et sans lambeau de 21 et 22. La table osseuse vestibulaire de 21 est résorbée en grande partie.
5 Nettoyage, curetage manuel et mécanique de l’alvéole.
6 Comblement des alvéoles à l’aide de Geistlich Bio-Oss® Collagen.
7 Geistlich Bio-Oss® Collagen est inséré sans tassement et recouvert secondairement par une membrane Geistlich Bio-Gide® en selle, glissée sous le périoste en vestibulaire
et en palatin.
8 Cicatrisation à 3 semaines des sites 21-22.
9 Extraction des 24 et 27.
10 Comblement de la lésion avec Geistlich Bio-Oss® Collagen pour préserver le volume des tissus durs et des tissus mous.
11 Mise en place de la membrane Geistlich Bio-Gide® pour isoler et stabiliser le caillot et le matériau.
12 La membrane est stabilisée par un point en croix sans tension.
13 Cicatrisation à 6 semaines postopératoires. Noter la forme imprimée aux gencives par les pontiques ovoïdes.
14 Situation avec le bridge définitif, à 12 semaines post-opératoires. Noter le volume et l’harmonie des tissus.
15 Résultat clinique à 1 an.
16 Radiographie panoramique finale.
17 Vue occlusale du bridge antérieur sur dents vivantes, et des bridges postérieurs sur implants.

Dr Vincent Jeannin
N° d'inscription à l'ordre :84 4 700 211
Diplomé de l'Université Catholique de Louvain
D.U. de Biomatériaux
D.U. d'Implantologie
Membre de la Société Française de Dentisterie Esthétique
Membre de la European Academy of Cosmetic Dentistry
Président fondateur de l'Apex

Clinique les dentelles, présentation de la clinique à Orange.

Termes recherchés les plus populaires (depuis Google, Yahoo, Bing, ...) :


Date de la dernière mise à jour : 27 septembre 2012

Ecrire un commentaire