Le Bimétallisme ou « multi métallisme » en prothèse dentaire

GD Star Rating
loading...

Il y a déjà quelques années l'or était le métal « buccal incontournable », et puis, son prix, et l'arrivée du cosmétique à relégué l'or à la deuxième, ou même à la troisième place après la céramo-métal et maintenant la céramo-céramique. Il n'en reste pas moins que dans la bouche de nos compatriotes il existe une « multitude de métaux, ou d'alliages  différents, qui, avec l'effet de la salive, provoquent quelques troubles !

Démangeaisons, rougeurs des gencives, sécheresse ou brûlure, eczéma et dermatites. Lequel de ces alliages est responsable de ces troubles toxique ? Les métaux ont tous un potentiel électrique différent, et si on les plonge dans un bain galvanique, une attaque électrochimique se produit, et les ions métalliques migrent l'un vers l'autre. Le bain galvanique c'est la bouche, la salive, et la température du patient. Une pile est crée, (anode et cathode) et le métal le « plus pauvre, appauvrit le métal le plus riche »

Un seul choix s'impose pour chacun d'entre nous pour notre santé, OR et céramique. Un seul métal, si il a un contact avec la salive ! Par contre il est possible de réaliser  un faux moignon en or blanc et une chappe céramo-métal  en nickel chrome, entièrement recouverte de céramique. Dans ce cas précis, ni le faux moignon, ni la chappe NC n'ont  de contact direct avec la salive.

N. PERIER

Le Bimétallisme ou « multi métallisme » en prothèse dentaire, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Termes recherchés les plus populaires (depuis Google, Yahoo, Bing, ...) :


Date de la dernière mise à jour : 27 septembre 2012

Ecrire un commentaire