Interview Dominique Berthod : le bruxisme et le Dr Christophe Raygot

GD Star Rating
loading...

Retrouvez l'intégralité de l'enregistrement audio de l'interview ici :
[audio:interview-dentissime-dominique-berthod.mp3]

Dentissime : Bonjour Mme Dominique Berthod, vous êtes consultante, formatrice et coach dans le domaine du leadership et du management. Vous travaillez avec de nombreuses sociétés et notamment avec leurs dirigeants. C'est bien cela ?

Dominique Berthod : Oui tout à fait.

Dentissime : Au-delà de votre contexte professionnel il y a quelques années vous avez eu un problème dentaire. Pouvez-vous nous expliquer ce problème ?

Dominique Berthod : Et bien je me suis aperçue que j’avais mes dents qui s’usaient et j’arrivais à avoir très très mal aux dents puisque cela arrivait à atteindre mes dentines. Et donc en fait en consultant on m’a dit que je souffrais de bruxisme. Alors je ne savais pas ce que c’était mais en fait dans certainement peut-être une part dans la journée mais surtout dans la nuit, je faisais des mouvements avec mes dents qui les usaient.

Dentissime : Très bien et donc dans cette situation où vous cherchiez à vous soigner, au hasard de vos rencontres vous avez croisé le Dr Christophe Raygot à Paris. Comment s'est déroulée cette rencontre ? Cette première rencontre ?

Dominique Berthod : Et bien cela a été une rencontre assez extraordinaire, parce que par le hasard j’ai été mis en contact avec lui. Et il a tout de suite été mais vraiment très généreux dans ses explications pour m’expliquer ce dont il s’agissait et comment il comptait procéder pour me soigner. En fait je me souviens très bien je suis arrivée dans son cabinet, à 15h de l’après-midi et je suis sur les champs Elysées il était 19h30 ! Je me disais mais ce n’est pas possible que je sois restée autant de temps mais vraiment il m’a tout expliqué de A à Z.

Dentissime : Et que s'est-il passe ensuite ?

Dominique Berthod : Alors, évidemment il m’a expliqué qu’il voulait mettre en place un protocole tout à fait innovant pour ce genre de problématique sans toucher aux dents. Donc il m’a, si vous voulez l’objectif c’était que je puisse avoir des facettes extrêmement fines sur toutes les dents et cela passait par plusieurs étapes. La première étape devait être une opération pour réduire la mâchoire du bas pour pouvoir mettre les facettes ainsi que celles du haut. Et donc je devais, avant avoir une phase avec un orthodontiste pour préparer cette opération du coup pour écarter les dents du bas. Donc il y a eu cette période-là, où j’ai dû porter un appareil, qui a duré assez longtemps, parce que si mes dents étaient usées mes os étaient très très solides. Et donc cela n’a pas été très facile, et puis ensuite il y a eu l’opération. Et puis ensuite la mise en place des facettes.

Dentissime : J’imagine que tout au long de cette méthode qui a été employée par le Docteur Raygot, il y a eu un travail esthétique important. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Dominique Berthod : Oui parce que lui voulait mettre en place ce protocole, qui a été à la fois un protocole de santé ; moi si je suis allé le consulté c’était surtout pour ça car je commençais à souffrir énormément et je ne savais pas comment m’y prendre. Et lui travaillait sur l’aspect esthétique, c’est-à-dire sur toute la dynamique du sourire, de garder la personnalité, ce qui fait vous dans vos formes de dents, dans les couleurs, dans les formes, dans les irrégularités. Et vraiment il y a eu tout un travail avec son prothésiste qui vraiment a fait un travail extraordinaire pour garder cette personnalité tout en remettant de la lumière dans le visage ! Voilà.

Dentissime : Et ensuite il s'est passé quelque chose de vraiment extraordinaire pour vous : vous avez fait la promotion de cette méthode avec le Dr Christophe Raygot dans de nombreux pays ! Racontez nous !

Dominique Berthod : Alors la promotion, je ne me suis pas déplacée dans toutes ces villes là mais c’est vrai que c’était assez amusant pour moi d’imaginer que ma bouche, mes dents, toutes les vidéos que faisait le Dr Raygot au fur et à mesure des étapes passaient dans les grand congrès esthético-dentaire que ce soit à Moscou, à Sao-polo, en Californie. Et donc en fait je me souviens que très souvent il me faisait faire des vidéos en me disant de dire « Ouistiti banane pourri » pour que en même temps on voit toute la dynamique du sourire, que les dents évolues, que cela soit vivant ! Que ce ne soit vraiment pas statique comme aurait pu être un appareil ou quelque chose comme ça.

Dentissime : Une expérience vraiment incroyable n'est ce pas ?

Dominique Berthod : A c’était une expérience vraiment j’ai, alors évidement cela a duré assez longtemps plusieurs mois, mais où j’ai été fascinée par le professionnalisme, parce qu’il s’était entouré de plusieurs experts : un orthodontiste, un chirurgien, le prothésiste, un autre chirurgien qui s’est occupé plus particulièrement de l’aspect des gencives. Et il a pris énormément de temps pour constituer, ce n’est pas pour constituer cette équipe, mais vraiment pour m’accompagner avec chacun de ces experts et j’ai vraiment vécue, je peux dire quelque chose d’extraordinaire parce qu’il m’a consacré un temps formidable, pour que je puisse traverser cette expérience.

Dentissime : Vraiment unique ! Du coup, quand nous avons préparé cette interview ensemble, vous m'avez parlé d'un livre c'est bien cela ?

Dominique Berthod : oui, le Docteur Christophe Raygot avait dans l’idée, évidement, d’avancer sur son protocole et a voulu communiquer en écrivant un livre qui s’appelle le sourire décodé et où il explique des choses tout à fait précises, à la fois sur une manière de décoder la dynamique du sourire mais aussi sur comment il s’y prit pour faire ce protocole. Voilà.

Un résumé du livre a été réalisé et est disponible ici : http://www.dentissime.com/articles-dentaire/sourire-decode-raygot/

Dentissime : Après toute cette expérience, que diriez-vous aux patients qui souffrent du même problème ?

Dominique Berthod : Alors déjà, si le problème est avancé comme c’était mon cas, c’est vraiment de ne pas hésiter parce que ça change vraiment la vie ! Avoir cette capacité de sourire et d’avoir cette lumière sur les dents, ça change tout dans la manière de se regarder, dans la manière de pouvoir communiquer c’est vraiment très important. Et vous avez vu, mon métier est un métier de communication donc c’était effectivement important pour moi. Et en anticipation ça serait de porter une gouttière, je n’avais jamais, comme je ne savais pas que je bruxais la nuit, je m’en étais pas rendu compte, j’aurai pu protéger plus en amont l’usure de mes dents.

Dentissime : Les médias font régulièrement état du manque de transparence des praticiens sur les tarifs notamment. Qu'en pensez-vous ? Qu'en a t-il été pour vous dans le cadre de cette expérience unique ?

Dominique Berthod : Alors, bon je dois vous avouer que, étant donné que c’était une expérience, un protocole qui voulait se mettre en place, j’ai certainement eu des tarifs préférentiels, mais toutes les étapes ont été très très claires. Puisqu’il y avait différents intervenants et tout été vraiment bien callé dès le départ je n’ai eu aucune surprise je savais ou j’allais et je savais par quelle étape et quel tarif j’allais devoir régler.

Dentissime : Qu'en est-il de votre suivi post-opération, de l’entretien de vos dents ?

Dominique Berthod : Evidemment, il faut que je sois tout à fait régulière dans cet entretien et je suis très motivée sur ce sujet étant donné que cela a réalisé un travail quand même assez important. Et j’y fais attention comme un bijoux ! Concernant le suivi, je suis toujours suivi par le cabinet et je fais un suivi régulier deux fois par an sur le détartrage et avoir des radios pour savoir si tout se passe bien, si quelque chose n’évolue pas dans le mauvais sens. Et le suivi est tout à fait professionnel et très proche.

Dentissime : Que diriez-vous de vos praticiens actuels que sont les docteurs Pierre Raygot et Françoise Cornet ? Sur leur Accueil (ponctualité, locaux, Hygiène...) ? Sur leur Prise en charge du patient (écoute, gestion de la douleur, psychologie,...) ? Et enfin sur leur Transparence (devis, tarification, information sur les prothèses,...) ?

Dominique Berthod : Alors, sur ces 3 aspects, vraiment si je devais mettre une note de 0 à 5, je mettrais 5 sur 5. C’est un accueil, un suivi, une présence, une écoute qui sont de très très haute qualité.

Dentissime : Vous savez que sur Dentissime nous avons mis en place ce système d’appréciation pour les chirurgiens-dentistes sur l’accueil, la prise en charge et la transparence. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Dominique Berthod : Je trouve ça très bien, parce que c’est vrai que aller chez le dentiste souvent fait très peur et que quand vous êtes, quand on vous explique, quand et notamment je n’ai pas répondu à votre question tout à l’heure sur la gestion de la douleur. Il y a vraiment eu une très grande prise en charge de la douleur et je peux vous assurer que moi qui suis douillette j’ai traversée toutes les étapes ! C’était vraiment des épreuves ! Mais j’ai traversé vraiment en confiance. Vraiment tout à fait en confiance. Et donc votre système d’appréciation marque les 3 points les plus importants et je trouve que c’est très bien.

Dentissime : Je vous remercie beaucoup Dominique de nous avoir consacré ce moment et ce partage d’expérience ! Je vous souhaite une bonne soirée, au revoir.

Dominique Berthod : Au revoir, merci aussi à vous !

Retrouvez l'intégralité de l'enregistrement audio de l'interview ici :
[audio:interview-dentissime-dominique-berthod.mp3]


Date de la dernière mise à jour : 10 janvier 2013

0 commentaire

1 Liens réalisés vers cet article

Ecrire un commentaire